Jonathan Verreault

Photo de Jonathan Verreault

Jonathan Verreault

Département des sciences biologiques

Poste : Professeur

Courriel : verreault.jonathan@uqam.ca

Téléphone : (514) 987-3000 poste 1070

Local : SB-2640

Domaines d'expertise

  • Écotoxicologie
  • Faune (oiseaux, poissons et mammifères marins)
  • Retardateurs de flamme et autres polluants organiques
  • Régions arctiques et industrialisées
  • Sources, devenir et effets des polluants

Langues

  • Français
  • Anglais
  • Norvégien
Informations générales

Cheminement académique

Ph.D. University of Tromso (Norvège)
M.Sc. University of Tromso (Norvège)
B.Sc. University of Tromso/University Centre in Svalbard (Arctique norvégien)

Liens d’intérêt

Unités de recherche

  • Centre de recherche en toxicologie de l'environnement (TOXEN)
  • Centre de recherche interdisciplinaire sur le bien-être, la santé, la société et l'environnement (CINBIOSE)

Projets de recherche en cours

Partenaires (organismes, entreprises)

  • INRS-Institut Armand-Frappier, University of Saskatchewan, University of Toronto, Université de Montréal, Université McGill, Environnement Canada, Pêches et océans Canada, Texas Tech University, Simon Fraser University, University of Victoria, Norwegian University of Science and Technology, Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins, Mériscope station de recherche marine
Enseignement et supervision

Cours

Direction de thèses et de mémoires (Depuis 2006) et d’essais doctoraux (depuis 2014)

  • Gagné, Pierre-Luc. (2017). Le déchlorane plus induit un stress oxydant et une diminution de l'activité de la cyclooxygénase chez la moule bleue. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/9655.

  • Reinling, Julie. (2017). Effets de l'exposition à l'effluent de Montréal sur le métabolisme énergétique du grand brochet. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/10739.

  • François, Anthony. (2016). Relation entre les concentrations de polybromodiphényles éthers et la transcription et l'activité des déiodinases chez une espèce de goéland fortement exposée aux retardateurs de flamme. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/8650.

  • Sanchez Llano, David Hernando. (2015). Toxicity of perfluorinated phosphonic acids in chlamydomonas reinhardtii. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/7163.

  • Caron-Beaudoin, Élyse. (2013). Géolocation et isotopes stables : une approche prometteuse pour expliquer les concentrations d'ignifuges chez les espèces aviaires. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/5305.

  • Chabot-Giguère, Bernice. (2013). Les polluants organohalogénés d'intérêt émergent : biotransformation chez une espèce bioindicatrice du fleuve Saint-Laurent, le goéland à bec cerclé (Larus delawarensis). (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/5308.

  • Pellerin Plourde, Stéphanie. (2013). Perturbation du métabolisme osseux chez le goéland à bec cerclé fortement exposé aux retardateurs de flamme halogénés. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/5446.

  • Aponte, Veronica. (2013). Utilisation de différents descripteurs d'alimentation pour caractériser la communauté parasitaire intestinaux du goéland à bec cerclé. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/5911.

  • Franci, Cynthia Daniela. (2013). Impact du déversement pétrolier "Deepwater Horizon" sur le statut endocrinien d'un oiseau migrateur : cas du fou de bassan (Morus bassanus) de l'Île Bonaventure hivernant dans le Golfe du Mexique. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/5913.

Publications

Marteinson, S.C., Giroux, J.-F., Hélie J.-F., Gentes, M.-L. et Verreault, J. (2015). Field Metabolic Rate Is Dependent on Time-Activity Budget in Ring-Billed Gulls (Larus delawarensis) Breeding in an Anthropogenic Environment. PLoS One, 10(5), e0126964. http://dx.doi.org/10.1371/journal.pone.0126964.


Franci, C.D., Vézina, F., Grégoire, F., Rail, J.-F. et Verreault, J. (2015). Nutritional stress in Northern gannets during an unprecedented low reproductive success year : can extreme sea surface temperature event and dietary change be in cause? Comparative Biochemistry and Physiology. Part A : Molecular & Integrative Physiology, 181, 1–8. http://dx.doi.org/10.1016/j.cbpa.2014.11.017.


Tartu, S., Angelier, F., Bustnes, J.O., et al. (2015). Polychlorinated biphenyl exposure and corticosterone levels in seven polar seabird species. Environmental Pollution, 197, 173–180. http://dx.doi.org/10.1016/j.envpol.2014.12.007.


Gentes, M.-L., Mazerolle, M., Patenaude-Monette, M., Giroux, J.-F. et Verreault, J. (2015). Tracking the sources of polybrominated diphenyl ethers in birds : foraging in waste management facilities results in higher DecaBDE exposure in males. Environmental Research, 138, 361–371. http://dx.doi.org/10.1016/j.envres.2015.02.036.


Sanchez, D., Houde, M., Douville, M., De Silva, A.O., Spencer, C. et Verreault, J. (2015). Transcriptional and cellular responses of the green alga Chlamydomonas reinhardtii to perfluoroalkyl phosphonic acids. Aquatic Toxicology, 160, 31–38. http://dx.doi.org/10.1016/j.aquatox.2014.12.002.


Houde, M., Giraudo, M., Douville, M., et al. (2014). A multi-level biological approach to evaluate impacts of a major municipal effluent in wild St. Lawrence River yellow perch (Perca flavescens). Science of the Total Environment, 497-498, 307–318. http://dx.doi.org/10.1016/j.scitotenv.2014.07.059.


Aponte, V., Locke, S.A., Gentes, M.-L., et al. (2014). Effect of habitat use and diet on the gastrointestinal parasite community of an avian omnivore from an urbanized environment. Canadian Journal of Zoology, 92(7), 629–636. http://dx.doi.org/10.1139/cjz-2013-0268.


Franci, C.D., Guillemette, M., Pelletier, E., Chastel, O., Bonnefoi, S. et Verreault, J. (2014). Endocrine status of a migratory bird potentially exposed to the Deepwater Horizon oil spill : a case study of northern gannets breeding on Bonaventure Island, Eastern Canada. Science of the Total Environment, 473-474, 110–116. http://dx.doi.org/10.1016/j.scitotenv.2013.12.006.


Houde, M., Berryman, D., De Lafontaine, Y. et Verreault, J. (2014). Novel brominated flame retardants and dechloranes in three fish species from the St. Lawrence River, Canada. Science of the Total Environment, 479-480, 48–56. http://dx.doi.org/10.1016/j.scitotenv.2014.01.105.


Caron-Beaudoin, É., Gentes, M.-L., Patenaude-Monette, M., Hélie, J.-F., Giroux, J.-F. et Verreault, J. (2013). Combined usage of stable isotopes and GPS-based telemetry to understand the feeding ecology of an omnivorous bird, the Ring-billed Gull (Larus delawarensis). Canadian Journal of Zoology, 91(10), 689–697. http://dx.doi.org/10.1139/cjz-2013-0008.


Verreault, J., Helgason, L.B., Gabrielsen, G.W., Dam, M. et Braune, B.M. (2013). Contrasting retinoid and thyroid hormone status in differentially-contaminated northern fulmar colonies from the Canadian Arctic, Svalbard and the Faroe Islands. Environment International, 52, 29–40. http://dx.doi.org/10.1016/j.envint.2012.12.001.


Chabot-Giguère, B., Letcher, R.J. et Verreault, J. (2013). In vitro biotransformation of decabromodiphenyl ether (BDE-209) and Dechlorane Plus flame retardants : a case study of ring-billed gull breeding in a pollution hotspot in the St. Lawrence River, Canada. Environment International, 55(May 2013), 101–108. http://dx.doi.org/10.1016/j.envint.2013.02.008.


Plourde, S.P., Moreau, R., Letcher, R.J. et Verreault, J. (2013). Is the bone tissue of ring-billed gulls breeding in a pollution hotspot in the St. Lawrence River, Canada, impacted by halogenated flame retardant exposure? Chemosphere, 93(10), 2333–2340. http://dx.doi.org/10.1016/j.chemosphere.2013.08.030.


Gentes, M.-L., Letcher, R.J., Caron-Beaudoin, E. et Verreault, J. (2012). Novel flame retardants in urban-feeding ring-billed gulls from the St. Lawrence River, Canada. Environmental science & technology, 46(17), 9735–9744. http://dx.doi.org/10.1021/es302099f.


Verboven, N., Verreault, J., Letcher, R.J., Gabrielsen, G.W. et Evans, N.P. (2010). Adrenocortical function of Arctic-breeding glaucous gulls in relation to persistent organic pollutants. General and comparative endocrinology, 166(1), 25–32. http://dx.doi.org/10.1016/j.ygcen.2009.11.013.


Bustnes, J.O., Gabrielsen, G.W. et Verreault, J. (2010). Climate variability and temporal trends of persistent organic pollutants in the Arctic : a study of glaucous gulls. Environmental science & technology, 44(8), 3155–3161. http://dx.doi.org/10.1021/es9032919.


Letcher, R.J., Bustnes, J.O., Dietz, R., et al. (2010). Exposure and effects assessment of persistent organohalogen contaminants in Arctic wildlife and fish. Science of the Total Environment, 408(15), 2995–3043. http://dx.doi.org/10.1016/j.scitotenv.2009.10.038.


Helgason, L.B., Verreault, J., Braune, B., et al. (2010). Relationship between persistent halogenated organic contaminants and TCDD-toxic equivalents on EROD activity and retinoid and thyroid hormone status in northern fulmars. Science of the Total Environment, 408(24), 6117–6123. http://dx.doi.org/10.1016/j.scitotenv.2010.08.037.


Sonne, C., Verreault, J., Gabrielsen, G.W., Letcher, R.J., Leifsson, P.S. et Iburg, T. (2010). Screening of thyroid gland histology in organohalogen-contaminated glaucous gulls (Larus hyperboreus) from the Norwegian Arctic. Toxicological and Environmental Chemistry, 92(9), 1705–1713. http://dx.doi.org/10.1080/02772241003611920.


Verreault, J., Bustnes, J.O. et Gabrielsen, G.W. (2010). The Svalbard glaucous gull as bioindicator species in the European Arctic : insight from 35 years of contaminants research. Reviews of Environmental Contamination and Toxicology, 205, 77–116.


Verreault, J., Maisonneuve, F., Dietz, R., Sonne, C. et Letcher, R.J. (2009). Comparative hepatic activity of xenobiotic-metabolizing enzymes and concentrations of organohalogens and their hydroxylated analogues in captive Greenland sledge dogs (Canis familiaris). Environmental toxicology and chemistry, 28(1), 162–172. http://dx.doi.org/10.1897/08-176.1.


Verreault, J., Letcher, R.J., Sonne, C. et Dietz, R. (2009). Dietary, age and trans-generational effects on the fate of organohalogen contaminants in captive sledge dogs in Greenland. Environment International, 35(1), 56–62. http://dx.doi.org/10.1016/j.envint.2008.07.022.


Verboven, N., Verreault, J., Letcher, R.J., Gabrielsen, G.W. et Evans, N.P. (2009). Differential investment in eggs by Arctic-breeding glaucous gulls (Larus hyperboreus) exposed to persistent organic pollutants. The Auk, 126(1), 123–133. http://dx.doi.org/10.1525/auk.2009.08039.


Verreault, J., Letcher, R.J., Sonne, C. et Dietz, R. (2009). In vitro metabolism of polychlorinated biphenyls and cytochrome P450 monooxygenase activities in dietary-exposed Greenland sledge dogs. Comparative biochemistry and physiology. Pt.C, Toxicology and pharmacology, 150(1), 91–100. http://dx.doi.org/10.1016/j.cbpc.2009.03.004.


Verboven, N., Verreault, J., Letcher, R.J., Gabrielsen, G.W. et Evans, N.P. (2009). Nest temperature and parental behaviour of Arctic-breeding glaucous gulls exposed to persistent organic pollutants. Animal Behaviour, 77(2), 411–418. http://dx.doi.org/10.1016/j.anbehav.2008.10.022.


Verreault, J., Verboven, N., Gabrielsen, G.W., Letcher, R.J. et Chastel, O. (2008). Changes in prolactin in a highly organohalogen-contaminated Arctic top predator seabird, the glaucous gull. General and comparative endocrinology, 156(3), 569–576. http://dx.doi.org/10.1016/j.ygcen.2008.02.013.


Ross, M.S., Verreault, J., Letcher, R.J., Gabrielsen, G.W. et Wong, C.S. (2008). Chiral organochlorine contaminants in the blood and eggs of glaucous gulls (Larus hyperboreus) from the Norwegian Arctic. Environmental science & technology, 42(19), 7181–7186. http://dx.doi.org/10.1021/es8000147.


Verreault, J., Dietz, R., Sonne, C., Gebbink, W.A., Shahmiri, S. et Letcher, R.J. (2008). Comparative fate of organohalogen contaminants in two top carnivores in Greenland : captive sledge dogs and wild polar bears. Comparative biochemistry and physiology. Pt.C, Toxicology and pharmacology, 147(3), 306–315. http://dx.doi.org/10.1016/j.cbpc.2007.11.009.


Verboven, N., Verreault, J., Letcher, R.J., Gabrielsen, G.W. et Evans, N.P. (2008). Maternally derived testosterone and 17b-estradiol in the eggs of Arctic-breeding glaucous gulls in relation to persistent organic pollutants. Comparative biochemistry and physiology. Pt.C, Toxicology and pharmacology, 148(2), 143–151. http://dx.doi.org/10.1016/j.cbpc.2008.04.010.


Communications
Réalisations
Distinctions

Intérêts de recherche

Recherches

Les espèces fauniques sont continuellement exposées à une multitude de contaminants incluant de nouvelles substances chimiques (contaminants émergents) utilisées dans les produits de consommation courante. Parmi les contaminants émergents, on retrouve un nombre grandissant de retardateurs de flamme halogénés (RFH) destinés à remplacer les mélanges techniques des polybromodiphényléthers (PBDE) récemment bannis à l’international. Les RFH sont des composés ajoutés aux plastiques, textiles, meubles rembourrés et équipements électriques et électroniques pour répondre aux critères d’inflammabilité. Plusieurs RFH émergents pourraient être persistants, transportés sur de longues distances, bioaccumulables et toxiques. Or, il existe un manque criant d’information à ce qui a trait au comportement dans l’environnement, au devenir dans l’organisme et aux effets toxiques des RFH émergents chez les espèces fauniques. Les espèces les plus à risque face à l’exposition à ces contaminants se retrouvent dans les régions à forte densité urbaine, mais aussi les régions Arctiques, moins polluées, mais qui subissent des pressions environnementales accrues (ex. réchauffement climatique, espèces invasives, nouveaux pathogènes, etc.).

Nos recherches visent à mieux comprendre: 1) les sources environnementales et le transfert dans la chaîne alimentaire, 2) la bioaccumulation et la biotransformation et 3) les effets sur la santé et les mécanismes d’action des RFH (PBDE et composés émergents) chez les espèces fauniques des régions urbaines et de l’Arctique. Notre approche novatrice et multidisciplinaire rallie connaissances en écotoxicologie, biochimie, physiologie animale, écologie et chimie analytique pour répondre à des questions de premier plan sur la dynamique et la toxicité des contaminants chez les espèces fauniques. Nos divers projets en cours impliquent plusieurs collaborations au Québec, au Canada et à l’international.

Exemples de projets de recherche en cours

Sources et transfert dans la chaîne alimentaire des RFH

Un problème rencontré récurremment dans les études en écotoxicologie demeure l’identification des sources et des voies d’exposition des contaminants chez les espèces fauniques, plus particulièrement les oiseaux. Ce manque d’information représente un obstacle important à notre compréhension des patrons d’accumulation dans l’organisme ainsi que des différences interindividuelles parfois importantes au sein d’une même population ou colonie. Ces variations sont causées en grande partie par une préférence (ou spécialisation) pour certains types d’aliments et/ou sites d’alimentation (ex. milieu urbain, champs agricoles, lacs/rivières, lieux d’enfouissement technique, etc.). L’exposition aux contaminants peut donc être d’origine alimentaire (ingestion), atmosphérique (inhalation) ou dermique. Nous tentons de pallier à ce manque d’information en étudiant les abondantes populations de goélands à bec cerclé qui nichent à proximité d’une zone fortement contaminée par les RFH: la région de Montréal. L’objectif principal de ce projet est de caractériser les différentes sources et voies d’exposition (alimentaire et atmosphérique) des RFH chez les goélands. Les mouvements détaillés et le comportement de quête alimentaire des goélands sont étudiés en ayant recours à des GPS et accéléromètres miniatures portées par les oiseaux. Ceci nous permet également de documenter la quantité de RFH transportée via le guano des goélands (biotransport) à l’échelle du paysage. L’exposition atmosphérique aux RFH est quantifiée à l’aide d’échantillonneurs passifs d’air miniaturisés portés également par les oiseaux. Les ratios d’isotopes stables de métaux lourds (ex. plomb) dans les tissus et les aliments principaux des goélands sont aussi utilisés pour comprendre leur stratégie d’utilisation de l’habitat et leur régime alimentaire.

Biotransformation des RFH

Il existe très peu d’information sur les facteurs qui gouvernent la biotransformation des PBDE et encore moins des RFH émergents chez les oiseaux. Par exemple, la dégradation séquentielle du congénère des PBDE saturé en brome, le decabromodiphényléther (BDE-209), pourrait générer d’autres congénères des PBDE à plus faible teneur en brome (c.-à-d. la débromination), mais qui sont davantage toxiques pour l’organisme. L’étude des enzymes hépatiques (expression des gènes et activité) par l’entremise de modèles in vitro peut nous permettre d’étudier la biotransformation des contaminants. Ce projet de recherche a pour but d’examiner la biotransformation in vitro des RFH par l’étude des réactions enzymatiques (ex. cytochrome P450 et déiodinases) à l’aide de microsomes isolés du foie de goélands à bec cerclé. La présence des produits métaboliques (métabolites) est aussi investiguée

Effets des RFH

L’exposition aux contaminants peut avoir des effets délétères sur le système endocrinien des espèces fauniques. La régulation des hormones thyroïdiennes (métabolisme énergétique) et des hormones stéroïdiennes (contrôle de la reproduction, réponse au stress, etc.) peut être affectée par une exposition chronique à une multitude de contaminants incluant les RFH. Une perturbation des niveaux d’hormones thyroïdiennes peut également se traduire par des effets sur les fonctions bioénergétiques (ex. taux métabolique). Dans ce projet, nous tentons d’établir un lien entre l’exposition aux RFH et les variations des niveaux d’hormones thyroïdiennes et stéroïdiennes ainsi que le taux métabolique (ex. « field metabolic rate ») des espèces fauniques. Les espèces à l’étude sont le goéland à bec cerclé de la région de Montréal, le fulmar boréal de l’Arctique, le poulet domestique (exposition en laboratoire uniquement) et deux espèces de mammifères marins de l’estuaire du Saint-Laurent, le béluga et le petit rorqual. Nous tentons également de comprendre les mécanismes d’action cellulaires/moléculaires sous-jacents à ces perturbations endocriniennes, par exemple, par l’entremise d’études sur les enzymes et autres protéines impliquées dans la synthèse, le métabolisme, le transport et l’action (récepteurs) des hormones, de marqueurs génomiques/protéomiques ainsi que de l’histopathologie des glandes endocrines. À plus long terme, ceci nous permettra de développer ou d’améliorer des outils de dépistage biologique (biomarqueurs) ayant une valeur prédictive sur la toxicité des RFH avant que des effets délétères soient observables chez ces espèces.

Autres projets en collaboration

  • Bioaccumulation et effets des RFH sur le métabolisme énergétique du grand brochet du Fleuve Saint-Laurent (collaboration avec Environnement et changement climatique Canada).
  • Bioaccumulation et transfert maternel des RFH chez la perchaude du lac Saint-Pierre (collaboration avec l’Université de Montréal).
  • Effets des RFH sur le microbiote cutané des bélugas de l’estuaire du Saint-Laurent (collaboration avec Pêches et océans Canada, le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins et les universités Simon Fraser et Victoria).

Département des sciences biologiques

Le Département des sciences biologiques de l’UQAM est l’un des départements les plus dynamiques au Canada, profitant d’un des plus haut taux de subventions de recherche. La plupart de ses chercheurs sont regroupés au sein d’équipes de recherche de pointe en écologie, santé environnementale et toxicologie, et biotechnologies.

Suivez-nous

Coordonnées

Département des sciences biologiques
Local SB-R860
141, Avenue du Président-Kennedy
Montréal (Québec) H2X 1Y4