William Vickery

Modélisation de comportements animaux

Les modèles évolutifs des comportements animaux ont contribué au développement rapide du domaine de l'éco-éthologie dans les quarante dernières années. L'élaboration de modèles d'optimisation et des modèles de la théorie des jeux ont permis de mieux comprendre les stratégies animales dans leurs contextes environnementaux et sociaux.

Le programme a déjà produit des modèles permettant de prédire l'effet de la territorialité et de la quête de nourriture sensible au risque («risk sensi­tive foraging») sur l'efficacité de la lutte biologique et les avantages énergétiques du regroupement hivernal chez les homéothermes. Au moment l'évolution du cannibalisme, de la malveillance, de la quête sociale de nourriture et des interactions hôtes parasites sont à l'étude. Les modèles d’optimisation, de théorie des jeux et de simulation sont utilisés dans ce programme de recherche.

Études expérimentales en nature

Les principales questions posées dans ce programme sont: «Comment les espèces peuvent-ils coexister en nature Comment les individus se partagent-ils entre eux l’information concernant la nourriture? Comment peut-on estimer la qualité d’un habitat pour une espèce donnée ? Comment la qualité de l’habitat influence-t’il la réponse aux questions précédentes?» Le Dr Vickery tente de ré­pondre à ces questions par une série d'études expérimentales effectuées sur les mammifères forestiers. Ainsi, il étudie les inter­ac­tions (compétition ou autre) possibles entre les espèces, l’efficacité de consommation de nourriture, le choix de nour­riture chez les petits mammifères, les stratégies producteurs et chapardeur et l'influence du cou­vert et le risque de prédation.