Mario Houde

Mario Houde

Département des sciences biologiques

Poste : Professeur

Courriel : houde.mario@uqam.ca

Téléphone : (514) 987-3000 poste 3964

Local : SB-3425

Domaines d'expertise

  • Biochimie
  • Biologie moléculaire
  • Génomique
  • Stress
  • Végétaux
Informations générales

Unités de recherche

  • Centre de recherche en toxicologie de l'environnement (TOXEN)

Projets de recherche en cours

Affiliations externes principales

  • Directeur du Groupe de recherche BIODAP (BIOlogie du Développement et de l'Adaptation des Plantes)
Enseignement et supervision

Cours

Direction de thèses et de mémoires (Depuis 2006) et d’essais doctoraux (depuis 2014)

  • Besnier, Nicolas. (2007). Rôle de l'auxine dans l'arrêt de croissance racinaire causé par l'aluminium. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

  • Demers, Josée. (2005). Mise au point d'une nouvelle approche pour l'isolement de gènes de tolérance à l'aluminium chez le riz (Aryza sativa) à l'aide d'une banque d'expression chez la levure. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

  • Lauzon, Marie-France. (2003). Isolement de gènes de tolérance à l'aluminium chez le blé (Triticum aestivum) par complémentation chez Escherichia coli. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

  • Maltais, Kim. (2003). Identification d'un marqueur de tolérance à l'aluminium chez le blé Triticum aestivum et manipulations visant à évaluer le rôle de l'auxine dans la toxicité de ce métal. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

  • Champoux, Marie. (2002). Effet de l'aluminium sur l'expression de l'oxalate oxydase chez le blé (Triticum aestivum). (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

  • Xuan, Hongyu. (2001). Implication de la voie de synthèse d'éthylène dans la toxicité de l'aluminium chez le blé. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

  • Delisle, Georges. (1999). CARACTERISATION D'UNE OXALATE OXYDASE DE RACINE DE BLE INDUITE PAR UNE EXPOSITION A L'ALUMINIUM. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

  • GLADU, NATHALIE. (1999). ETUDE DE LA TRANSMISSION DE SIGNAUX IMPLIQUES DANS LA REGULATION DE GENES LIES A LA TOXICITE DE L'ALUMINIUM CHEZ LE BLE. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

  • BRETON, CHRISTIAN. (1997). CARACTERISATION DE GENES LIES A LA TOXICITE DE L'ALUMINIUM CHEZ LE BLE. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

Publications

Houde, M. et Oury-Diallo, A. (2008). Identification of genes and pathways associated with aluminum stress and tolerance using transcriptome profiling of wheat near-isogenic lines. BMC Genomics, 9.

Openurl imagette


Houde, M., Badawi M., Venkat-Reddy Y., et al. (2008). Structure and functional analysis of wheat ICE (Inducer of CBF Expression) genes. Plant Cell Physiol., 49(8), 1237–1249.

Openurl imagette


Charron, J.-B.F., Ouellet, F., Houde, M. et Sarhan, F. (2008). The plant Apolipoprotein D ortholog protects Arabidopsis against oxidative stress. BMC Plant Biology, 8. http://dx.doi.org/10.1186/1471-2229-8-86.


Houde, M., Badawi M., Danyluk J., Boucho B. et Sarhan F. (2007). The CBF gene family in hexaploid wheat and its relationship to the phylogenetic complexity of cereal CBF's. Mol. Genet. Genomics, 277, 533–554.

Openurl imagette


Houde, M., Belcaid M., Danyluk J., et al. (2006). A wheat EST resource and large scale identification of new candidate genes for the functional genomics of abiotic stress. BMC Genomics, 7, 149–169.
Notes: Permanently qualified as « highly accessed » by the Editor of BMC Genomics and presented in the Research highliths of the Journal.

Openurl imagette


Houde, M., Sylvain-Dallaire, N'Dong, D. et Sarhan, F. (2004). Overexpression of the acidic dehydrin WCOR410 improves freezing tolerance in transgenic strawberry leaves. Plant Biotechnology Journal, 2(5), 381–387. http://dx.doi.org/10.1111/j.1467-7652.2004.00082.x.


Communications
  • "Biocarburants et agriculture". CIBL 101,5 FM, Montréal 2008
  • "Discovery of novel genes associated with stress tolerance using functional genomics". Centre d'études et de recherche sur le Brésil (CERB), Jardin Botanique de Montréal , Montréal 2005
Réalisations

Intérêts de recherche

Le stress oxydatif est une réponse commune à divers stress biotiques et abiotiques tels la chaleur, le froid, la lumière intense, la sécheresse, le choc osmotique, les blessures, les radiations UV, l’ozone, l’aluminium (Al) et les pathogènes. Une meilleure compréhension des bases moléculaires et des mécanismes de régulation impliqués dans la tolérance à ce stress permettra de développer des stratégies pour mieux préparer les plantes à confronter d’autres stress. Nous étudions les réponses moléculaires dans différents modèles physiologiques et génétiques chez le blé. Les réponses des plantes sensibles et tolérantes à l’Al démontrent que plusieurs voies physiologiques et biochimiques sont affectées. La localisation cy­togénétique de plusieurs gènes qui in­terviennent dans la tolérance à l’Al a été effectuée chez l’orge et le blé. Les observations antérieures indi­quent que la tolérance à l’Al est régie par plusieurs gènes à effets additifs. Toutefois, les bases moléculaires de cette tolérance ne sont pas élucidées. L’utilisation de différentes variétés de blé possédant des degrés variables de tolérance facilitera l’étude des bases génétiques et moléculaires de la tolérance et de la toxicité à l’Al et au stress oxydatif. Nous utilisons les approches suivantes. (1) Étude comparative de l’expression génétique entre différentes lignées de blé tolérant à l’Al ou d’autres stress tel le froid. 2) Isolation d’ADNc spécifiques à partir de librairies préparées avec les ARNm de blé tolérant. (3) Caractérisation des gènes isolés en établissant une relation entre le niveau d’expression et la tolérance. (4) Analyse fonctionnelle des gènes isolés par expression chez Arabidopsis et chez le blé.

L’utilisation de biopuces d’ADN a permis de montrer que l’expression de plusieurs des gènes inhibés ou activés par l’Al et le froid est similaire à l’expression des gènes lorsque les plantes sont soumises à un stress oxydatif. Notre hypothèse principale est que la tolérance au stress oxydatif requiert la régulation de processus métaboliques clés permettant aux plantes de maintenir leur homéostasie énergétique et améliorer leur adaptabilité face aux divers stress. Certains facteurs de transcription associés à la tolérance à l’Al font partie d’une famille de gènes zinc fingers impliqués dans la réponse au stress oxydatif chez Arabidopsis. Plusieurs membres de cette famille répondent à divers stress oxydatifs chez le blé et ils jouent un rôle de facteur de transcription pouvant réguler l’expression de divers gènes. Certains enzymes clés tel la glutathion S-transférase pourraient jouer des rôles importants dans l’homéostasie de la plante soumise à un stress. De plus, les découvertes récentes montrent que de petits ARN tels les miARN sont d’importants régulateurs de l’expression génétique. L’identification de tels régulateurs est un de nos objectifs.

En bref, le but de notre recherche est d’exploiter la variabilité de tolérance à l’Al et au stress oxydatif entre différentes variétés de blé afin d’isoler des gènes susceptibles d’améliorer la tolérance aux stress. La fonction de ces gènes sera caractérisée plus en détail par la sous-expression ou par la surexpression chez des plantes transgéniques. L’identification des gènes les plus importants pour améliorer le stress oxydatif permettra aux sélectionneurs d’utiliser ces gènes comme marqueurs moléculaires pour identifier les plantes les mieux adaptées dans les programmes de croisements génétiques.

Département des sciences biologiques

Le Département des sciences biologiques de l’UQAM est l’un des départements les plus dynamiques au Canada, profitant d’un des plus haut taux de subventions de recherche. La plupart de ses chercheurs sont regroupés au sein d’équipes de recherche de pointe en écologie, santé environnementale et toxicologie, et biotechnologies.

Suivez-nous

Coordonnées

Département des sciences biologiques
Local SB-R860
141, Avenue du Président-Kennedy
Montréal (Québec) H2X 1Y4